menu

Concours Circuit

illustration header

Présentation

Vitrine ouverte sur la production en musiques actuelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Concours Circuit permet aux groupes de gagner en visibilité et en crédibilité. Ne serait-ce que par la présence et la rencontre de nombreux professionnels du secteur, qu’ils viennent du milieu alternatif ou non, qu’ils soient artistes, bookers, managers, organisateurs, institutionnels, … Mais tous habités d’une seule et même envie : faire vivre le rock en Wallonie et à Bruxelles et découvrir le(s) groupe(s) de demain !

Depuis 1997, le Concours Circuit a permis à de nombreux groupes de sortir du brouillard pour occuper le devant de la scène rock. Ce concours de groupes en autoproduction a permis de voir éclore des artistes tels que Sharko, Malibu Stacy, Suicide of Demons, The K., Kiss & Drive ou encore, plus récemment, Billions of Comrades.

Outre le fait de se confronter à la critique et de rencontrer les acteurs du milieu, le Concours Circuit permet aux groupes de bénéficier d'outils de développement (argent, matériel, studio, dates en salles et festivals, coaching, résidences, shooting photo....). Ainsi, à l'issue du processus, les artistes ont davantage de cartes en main pour propulser leur projet et se tailler une place sur la scène belge et internationale.

Depuis 1997, le Concours Circuit s'est décliné en diverses catégories (Pop Rock / Rock Dur et, depuis 2012, Electronique). Depuis, de nouveaux dispositifs spécifiques ont été créé pour soutenir les différentes scènes, tels que LOUD by Court-Circuit (scène loud/metal/rock dur), faisant dès lors disparaitre certaines catégories.

 

Agenda

chargement en cours...

Conditions et règlement

  • - Au moins un des membres du groupe doit être domicilié en Wallonie ou à Bruxelles
  • - L’artiste doit être en autoproduction (fonds propres à l'artiste)
  • - L’artiste doit présenter un répertoire original
  • - L’artiste ne doit pas avoir atteint le stade de la finale lors de l’édition précédente du Concours pop rock.
  • - L’inscription au Concours Circuit est gratuite.

 

Voir le règlement complet 

Historique

  • A l’origine, Court-Circuit avait prévu d’organiser des showcases pour les artistes de la Communauté française. Cependant, Court-Circuit avait été créé pour soutenir l’ensemble de la scène de la Communauté française. Les critères de choix des artistes à soutenir posaient donc un vrai problème d’éthique. A cette même époque, les maisons de disques commençaient à se rendre compte de l’utilité des showcases et elles se sont mises à en organiser en fonction de l’actualité de leur catalogue.

    L’idée a donc germé au sein de l’équipe de Court-Circuit d’organiser un concours ouvert aux artistes en auto production de la Communauté française. Cette proposition avait plusieurs avantages : ouvrir les scènes à des artistes en devenir, créer une dynamique sur l’ensemble du territoire de la Communauté française, impliquer les professionnels dans le choix des artistes et, surtout, proposer une grille de critères claire.

  • 1997

    Style : pop, rock, chanson...
    Présentation : Dès 1997, le marathon commence grâce à la participation de nombreux organisateurs de toute la Communauté française. Plein d’enthousiasme, ils accueillent les éliminatoires et finales régionales. En 1997, les groupes sont répartis par province : 78 artistes en 13 éliminatoires, 26 en 4 finales régionales et 8 groupes à la finale aux Halles de Schaerbeek.
    Le grand vainqueur était Nose Kitchen, rebaptisé, peu après, Sharko!

    Lauréats :

    NOSE KITCHEN
    Prix du Ministère de la Communauté française de 100 000 FB
    Prix MCM, un prix Télémoustique
    Participation aux festivals d’été.

    JANET ADKINS
    Prix de 50 000 FB de la Sabam
    Participation au Verdur Rock et Dour festival.

    CHLOE
    Prix de la Cocof de 50 000 FB
    Participation au Dour festival et au festival « les Nuits Botanique ».


    Autres groupes participants : Adrian Bouldt, Area 51, Arkham Meha, Aum, Bandarico, Bloody Minded, Boundless, Brigitte Piret, Casual Sanity, Charivari, Check Point Charlie, Concept, Current Assets, D.U.S.T, Damage Done, De Profundis, De Volanges, Dead in Even, Dr Olive, Dust, EMA, Exhausted Wedge, Flesh, Flight Balantines, Frightful Dolls, Goyasnada, Herbert West, Hippodrome, Jay Loves Noise, Jumble, K-Oz Office, Kikunpaï, Klair Obskur, La Mouscaille, Lazy Dog, Les Koriganes, Liquid Sky, Lover’s Walk, Mad Mad Jury, Manta Ray, Miam Monster Miam, Mud Flow, No Sucks, Nowak, Out of Tune, Overlino, Pawnshop, Pneumatic Head Compressor, Popscene, Post Scriptum, Purple Hands, Red Dawn, Religion is Prohibited, Shades, Shove, Showstar, Spike, Step 2 The Chapter, Stick It Up, Ston Bola, Stuck Up, Sugarkane, Sweet Shaka, Technical Hip, Tentacule, The Cave, Tongue, Tréfoil, Tribal Council Orpheus, Unit For Use, Venus, Wapiti, Zen in Blood, The Semitones

    Jury :
    Alain Georges (Bang!), Bart Brusseelers (BMG), Burt Blanca (Sabam), Carlo Di Antonio (Dour festival), Didier Arcq (Biennale de la Chanson française – Commission Communautaire française), Dominique Francolet (Mofo), Fabrice Borei et Franck Zimmerman (CIR Auvergne), Geert Lenders (Stichting Brabant Pop Nederland), Geoffroy Klompkes (Télémoustique), Guus Fluit (EMI), Jean-Pierre Pirson (Losange fondation), Laurent Rodriguez (Popular I), Luc Lorfèvre (La Dernière Heure), Marianne Dekimpe (Rock Werchter), Patrick Dubucq (Ubu), Paul-Henri Wauters (Botanique), Serge Coosemans (Rif Raf)

  • 1998/1999

    Style : metal, hard, rock, grunge, pop, dance,...
    Présentation : Dès la deuxième édition en 1998/99, le concours prend plus d’ampleur et la nécessité de répartir les groupes selon leur style musical s’impose.
    Les quatre catégories sont :
    1- Metal, hard, hardcore, punk…
    2- Rock, grunge, noisy…
    3- Pop, lo-fi, chanson…
    4- Dance, rap, techno, trip hop, dub, reggae.

    Les groupes sont invités à choisir eux-mêmes leur catégorie. Cette année-là le nombre de soirées a été très - voir trop - important : 13 éliminatoires pour départager 102 groupes pour arriver à 5 finales régionales pour 30 artistes. La finale compte 10 groupes et se déroule pour la première fois au Botanique qui deviendra au fil des éditions un partenaire privilégié de la finale du Concours Circuit car le lieu est particulièrement adapté à l’événement. De plus, la mission de promotion des artistes de la Communauté française est commune aux deux organismes.
    Après ces deux années consacrées en grande partie au Concours Circuit, l’asbl décide de passer à un concours bisannuel afin de permettre au panel d’artistes de se renouveler et de se consacrer à ses autres missions.

    Lauréats :
    VANILLA COKE
    Premier prix du Ministère de la Communauté française de 100 000 FB
    Participation au Dour festival et au Nandrin festival.

    SODASCENE
    Prix de 50 000 FB de la Sabam à reconvertir en enregistrement en studio.
    Participation au festival de Nandrin
    Le studio Haut Regard offre un prix de trois jours d’enregistrement. En associant ses prix studio, Sodascene sortira son premier album.

    XAMAN-EK
    Participation à Dour
    Prix Studio Soundstation


    Autres groupes participants : Bugbeer, Eleven, Jehin, Klair Obskur, Amanita Agaric, Artemus Gordon, Asskichers, Austin Lace, Bittersweet, Brian is Back, Bumpers, Bunk, Carwash, Clover's Cloé, Clovis, Conceal the Silence, Continental Cowboyz, DFTP, Da Snake Vibe, Dhyan, Elle, Exhumator, Flavor by Suck, Flow, Freaks, Garlic, Gloria Victis, Gunter Velasquez, Hangover, Hank Harry, Harissa, Hell Cats, Herbert West, Hubbub, Just Married, K-stel Rock, Karl June, Kube, Kytty Hawk, La Mouscaille, Lazy Monkey, Leiluna, Les Fous du Roi, Les presumes coupables, Lisa And Lizard, Lowhead, Luis Cofee zinga, M.P, Madame Stéphanie, Malice, Mambassa Blouz Band, Melon Galia, Mika, Mind incorp. Band, Mister Chickx, Monkyzers, Monnwater, Moxie, My Skinny Body, Naked in the Corn, Nam, Nicid, Noon, Piggy Pooh, Porno Creep, Raffal, Rotorelief, S-80, Scandals of Gene, Session, Sexytiger, Shake Appeal, Snot, Spider, Sul Try, Sunshade, Sure Shot, Sweek, The Audience is Listening, The Flop, The Sawbones, The Semitones, The Sullivans, Toonfish, Trinacia, Unfit for Use, White Lie,  Zowee, Zythum

    Jury : Carlo Di Antonio (Dour Festival), Christophe Waeytens (Bang!), Claude Martin (Team for action), Cochise (Radio 21), David Bartholomé (Sharko), David Schindler (Deadline Agency Suisse), Denis Dargent (Le Matin), Didier Piron (Devor-rok), Fabrice Borie (CIR Auvergne), Guss Fluit (EMI), Irène Rossi (Deze week in Brussels), Jacques de Pierpont (Radio 21), Laurent Rodriguez (Popular I), Luc Lorfèvre (La Dernière Heure), Marc Dixon (Canal +), Marianne Dekimper (Rock Werchter), Modeste Francolini (Mofo), Patchouli (Radio 21), Paul-Henri Wauters (Botanique), Philippe Kauffmann (Les Halles de Schaerbeek), Philippe Manche (Le Soir), Renné Penning (Kultuurfabriek), Représentant de la Sabam, Serge Coosemans (Rif Raf), Wilfried Briets (Polygram), Wouter Degraeve (Zamu)

  • 2000/2001

    Style : Rock pop, rock dur, electro
    Présentation : En 2000/01, avec le succès de l’édition 1998/99, Court-Circuit reprend la plupart de ses acquis tout en les affinant. Le règlement est de plus en plus précis, les catégories sont limitées à trois (Rock Pop, Rock Dur et Electro) et le nombre de soirées est revue à la baisse.
    La nouveauté cette année-là (puisqu’il en faut une par édition pour ne pas déroger à la règle) est que les jurys suivent l’ensemble des artistes inscrits dans une catégorie des éliminatoires à la finale. Chaque jury a donc pu profiter de l’ensemble des prestations des artistes et apprécier les évolutions de ces derniers.
    En éliminatoires, 40 groupes Rock Pop se sont répartis sur 8 dates, 15 Rock Dur en 5 dates et 8 Electro en 2 soirées. En demi-finales, on a retrouvé 16 groupes en Rock Pop dans 4 salles, 8 groupes en Rock Dur en 2 soirées et 4 groupes en Electro.
    La finale se tient au Botanique le 3 mars 2001, toutes les catégories y sont réunies avec 8 artistes dont quatre issus de la catégorie Rock Pop, deux de la catégorie Rock Dur et deux d’Electro. Lors de cette finale, Court-Circuit met en place une rencontre entre de jeunes groupes et des professionnels autour des démos des artistes, cette idée sera maintenue lors des éditions suivantes.

    Lauréats :
    AROLD
    Prix offert par le Ministère de la Communauté française de 100 000 FB

    PINK SATELLITE
    Prix Sabam de 50 000 FB

    SWEEK
    Prix spécial du Ministère de la Communauté française de 50 000 FB
    25 000 FB de prix du public jumelé aux prix infonie (un an d’internet gratuit).

    DA FAMILIA
    Prix du Conseil de la Musique (20 000 FB et présence sur une scène lors de fêtes de la musique).


    Autres groupes participants : Neall, Nunk, A 4, Adolina, Age of Compress, Analept, Aourir Karl, Ball Breaker, Biosfear, Busty Duck Duck, Candy Cold, Citizain Pain, Discochoc, Dust, Exhausted Wedge, Frédéric Collard, Free Punch & Breakfast, Harissa, Herbert west, IFAO, Joystix, Just My Life, K&H, K-oz office, Kare-Ache, Killa Brazero, King for a day, Klair Obskur, Lea, Lemming‘s Trip, Lemon Squeeze, Marvelous inc, Merlin, My little cheap dictaphone, Nervous Chillin, Netsillik, One Lost Island, Overtake, Pic Nic Jungle, Pierre Surquin, Pigs In Space, Plasticine, Porno Creep, Pulse Width, Quiet, Run Amuck, Salina, Shed, Starving, Steels, Sugar free, Summer & Trees, The Dallas Explosion, The Essentials, The Grandpiano, The Lovehandles, The Sullivans, Tracy’s Flaws, Trinacria, Yeelen, Zythum

    Jury : Jacques de Neuville (The Ticket), Marc Dixon (Canal +), Philippe Gayet (Quasimorock - Verdur Rock), Serge Tillemans (Radio Panik), Alain Herszaft (RPP), Arnaud De Koninck (Intersection), Bernard Moisse (Progress), Bernard Wattier (Fan de Hard Core), Carlo Di Antonio (Dour festival), Christophe Waeytens (Bang!), Clémentine Collaer (Radio Equinoxe), Delphine Debod (Aeronef), Dimitri Scagliola (Le Matin), Dominique Francolet (Mofo), Dominique Simonet (La Libre Belgique), Fabienne Aucant (Les Halles de Schaerbeek), Fabrice Delmeire (Rif Raf), Fabrice Lamproye (Soundstation), Gaston Merkelbach (Nandrin Festival), Julien Bovy (Elf Cut), Luc Lorfèvre (La Dernière Heure), Michael Demeyere (Rhaalovely Festival), Michel Gil (Bar en Trans), Patrick Dubucq (Ubu), Paul-Henri Wauters (Botanique), Peter Classen (Exit Records), Philippe Bronzin (Vinyl Humide/festival du devenir), Philippe Manche (Le Soir), Pierre Adam (Programme Rock), Pierre Van Braekel (Nada/62 TV), René Penning (Kultuurfabriek), Roel Vergauwen (Rock Werchter), Stéfan Ronvaux (Devor-Rock), Thomas de Mot (Poppunt), Timothy Hagelstein (Sabam)

  • 2002/2003 - Pop rock

    Présentation: En 2002/03, le Concours repart sur les mêmes bases que l’année précédente. Encore une fois, le règlement est peaufiné : dans chaque catégorie les groupes sont suivis par un jury pour les éliminatoires et un nouveau jury pour les demi-finales. Lors de cette édition il y a eu 48 artistes en tout dont : 28 artistes pop/rock en éliminatoires répartis chez 7 organisateurs, 8 en électro chez 2 organisateurs et 12 en métal/hardcore chez 3 organisateurs. En demi-finales, il restait 12 artistes en pop/rock répartis en 3 salles, 8 groupes métal/hardcore en 2 soirées et 4 artistes électro. A la finale du 01/02/03, 8 groupes issus des trois catégories sont présents sur les scènes du Botanique.

    Lauréats:
    HOLLYWOOD PORN STARS
    Prix offert par le Ministre des Arts, Des Lettres et de l’Audiovisuel d’une somme de 2500€
    Prix du Programme Rock de 750€ d'aider la promotion
    Prix festivals d’été, Boutik Rock 2003, forums fnac et forums médiathèque.

    MIELE
    Prix Sabam 1240€
    Prix Médiathèque (un chèque de location d’une valeur a été décerné au groupe)
    Prix festivals d’été, Boutik Rock 2003, forums fnac et forums médiathèque.

    BACON CARAVAN CREEK
    Prix de 1240€ du Ministre des Arts, des Lettres et de l’Audiovisuel
    Prix du public d’un montant de 620€.
    Prix festivals d’été, Boutik Rock 2003, forums Fnac et forums médiathèque.


    Autres groupes participant : A New Jazz Orchestra, Aftertaste, Alisse, Amandallah, Asking Sally,  Baden Power, Barnabas, Cloud of Illusion, Devoured, Dollsex, Domguè, Edgar (animo), Emma Peal, Etron, Etschaberry, F.A.K.E., Gloria Victis, Harissa,  Hudson, Hutchinson, Kahrma, Kinsley, Kontre²., LPC, La Mission 9, La Parenthèse, Mental Buzz Tabasca, Mindtrap, Mirror Ball, Music Machine, Never Light Horizon, Raxinasky, Shine, Skating Teenagers, Sugar Free, Vertuchou, Who’s Mike, Zia

    Jury :
    Olivier Marette (Distrisound), Alain Bolle (La médiathèque), Alexis Hendricks (The Semitones), Arnaud Asselberghs (All Core Zine), Arnaud De Koninck (Progress Booking), Bernard Moisse (Progress Booking), Cédric Guffens (Agent 5.1), Carlo Di Antonio (Dour festival), Charles Gardier (Francofolies de Spa), Christophe Waeytens (Bang!), Denis Gerardy (Musicolor/ Eu-Ritmix), Fabrice Delmeire (Rif Raf), Fabrice Lamproye (Soundstation), Gaston Merkelbach (Nandrin Festival), Geoffrey Hautvas (Fuzz Booking agency/artistes), Jérôme Colin (Radio 21), Jacques de Pierpont (Radio 21), Jean-François Fontaine (Music Productive), Jean-Luc Delory (Bear Rock festival), Marc Jacobs (Recyclart), Marc Smeesters (Intersection), Marie Dury (Team 4 Action), Pascal Vanderwielen (Yel), Paul-Henri Wauters (Botanique), Philippe Decoster (62TV/Nada), Philippe Gayet (Verdur Rock/Quasimorock/Grand Manège), Pierre Adam (Programme Rock), Serge Alhadeff (Fnac), Serge Tillemans (Radio Panik), Teuk Henri (Sharko), Thomas Van Cottom (The Lovely Cowboy Orchestra), Thomas de Mot (Poppunt)

Finalistes 2012

Les finalistes de l'édition 2012 étaient :

  • asbl court circuit-

    Billions of Comrades

    Billions of Comrades structure sa musique autour de beats, passant d'ambiances dansantes en hymnes sur-vitaminés. Ce quatuor mixe les styles pour délivrer une performance envoûtante, groovy et explosive. Influencés par une scène indé et/ou underground, les quatre musiciens s'efforcent de proposer une musique à la fois directe, puissante et originale.

    Ville: Tubize - Style: post-pop-electronica - Année de création: 2011
    www.comrades.eu

  • asbl court circuit-

    He died while hunting

    Avec des guitares acoustiques et électriques, des boucles sonores, du field recording, des rythmes rappelant tantôt une vieille horloge tantôt une danse tribale, des voix timides et hantées, HE DIED WHILE HUNTING joue un folk electronica minimaliste post-tout et post-rien... et embarque certainement les auditeurs dans un voyage sensible, émotionnel et introspectif.
    Après quatre mois passés à enregistrer dans un grenier à la maison, HE DIED WHILE HUNTING a sorti un premier album intitulé 'we used to dream awake', disponible gratuitement sur le netlabel belge www.tripostal.be et sur le netlabel japonais www.totokokolabel.com. Auto-produit, mixé par Pierre Constant (mr. regulah, sweek, hudson) et illustré par Jean-François Flamey (nimistree), l'album se compose de cinq titres racontant les sentiments de la vie quotidienne et de vies imaginaires.

    Ville: Bruxelles - Style: minimalist folk electronica - Année de création: 2011
    http://hediedwhilehunting.tumblr.com

  • asbl court circuit-

    Soumonces!

    Soumonces! est l’improbable projet d’improvisation folklorico-mélancolico-popcore de Sébastien Biset, Sébastien Karkozska, Jean DL, et Impostor – parfois accompagnés, selon les circonstances, de complices inattendus. Ensemble ils livrent de la « noise pop improv’ exotique & nomade », entre avortement hardpop hennuyère foutraque, envolées noise, field revealing, dérives incantatoires et autres dérapages. Munis d’un attirail fort singulier, ils investissent contextes et situations pour des performances musicales hyper-extatiques. À vivre.

    Si en région hennuyère le « carnaval » à proprement parler est bien connu du public, il n’en demeure pas moins que les manifestations folkloriques ont débuté plusieurs mois auparavant. Ont déjà lieu en amont les répétitions de batterie, où les différentes sociétés de Gilles ont l’occasion de renouer le contact avec leurs tambours. Prennent place successivement les « soumonces » en batterie et en musique. S’annonce peu à peu le renouveau des saisons, au sortir de la rudesse de l’hiver. Ce renouveau du cycle des saisons a enfanté la formation d’improvisation SOUMONCES! (Sébastien Biset, Sébastien Karkoszka, Jean DL, et Impostor). Soumonces! est né d’un « Påskeøl live », au sein de l’entité rhodienne. Par le printemps, « Prima Tempera », la formation retrouve son origine folklorique. Entre improvisation hennuyère, avortement popcore foutraque, songwriting décousu, field revealing, envolées noise et autres dérapages, rien n’est préparé, anticipé. Tout est de l’ordre de l’accident, de la coïncidence, du spontané (sua ponte, volonté libre). Ca se dévoile sur le « coup » – un état de rencontre. Soumonces! se conçoit comme un groupe performatif de la dépense enthousiaste, opérant dans la chair du monde. C’est à la fois de la « noise pop improv’ exotique & nomade » sans maîtrise, du –core à tous les niveaux, la beauté de l’improvisation, incidente. C’est aussi du noise, un magma porté par ses membres, des pulsions, des décharges. Pagan love. C’est primaire, rituel, sacré, physique, chamanique et critique – disensuel. Soumonces! c’est à la fois le chant et le cri – régression jusqu’au niveau le plus archaïque de la vie psychique et corporelle. Du désordre (à l’origine il y a le bruit) en guise de commémoration, de célébration. Le glas des cloches (« elles chanteront vos joies et pleureront vos peines »). C’est aussi l’éloge des fins, sans péjoration. Ca fermente et ça jaillit, empreint de circonstances et de situations. Leurs performances sont autant de pique-niques circonstanciés, qu’ils improvisent munis d’un attirail fort singulier : vuvuzela, guitares, shruti box, éléments percussifs, flûtes, batterie, harmonium, harmonicas, mélodicas, etc. S’installant au gré des envies et des nécessités, ils jouissent des contextes et des situations, extorquant le son au monde. L’album Vuvuzela Sunday est en cela une suite de situations choisies. Elles se conçoivent comme des sessions d’art pragmatique hyper-extatique en contexte.

    Ville: Le Roeulx - Style: Expérimental - Rock - Folk - Année de création: 2010
    http://vimeo.com/14792366#

  • asbl court circuit-

    For24Lives

    For24lives est un projet né à La Louvière en 2009 et qui offre un post-rock sans concession. L'expressivité est un dogme que partagent les quatre membres du groupe : Lionel V. à la batterie, Maxime B. à la basse, Francesco D. B. et Stéphane M. aux guitares. La musique de For24lives émane du naturel des musiciens bien plus que d'un concept. Elle peut se révéler proche du math-rock pour son énergie et son efficacité, mais tout autant d'un post-rock plus progressif pour ses puissantes envolées, atteignant à un équilibre à la fois fragile et soutenu. Le paysage expérimental où se situe ce projet n'impose aucune frontière : For24lives s'est produit aussi bien dans les cafés-concerts de La Louvière qu'à la Maison des Jeunes de Braine-l'Alleud ou encore à Liège (La Zone) en première partie du groupe Souvaris (UK). For24lives a enregistré un premier EP (« For24lives ») avec François Vincent en mars 2010. L'année suivante, le groupe a fait la rencontre de Peter Soldan qui lui a ouvert les portes du studio Dada à Bruxelles. L'enregistrement du second EP (« Mammouth »), y a été réalisé en une prise live, afin de reproduire la dynamique et la maturité sonore du groupe en toute authenticité.

    Ville: La Louvière - Style: post-rock - Année de création: 2009
    http://www.myspace.com/for24lives

  • asbl court circuit-

    Two Kids On holiday

    Né dans le sable des Iles de la Madeleine, Two Kids on Holiday assaisonne sa musique de rythmiques cavaleresque et de sons éclatants qui feront Vénus se réveiller en vous.<br />
    Adepte de décors édulcorés, le duo Belge livre d'abondantes vagues de fraîcheur inventives et dynamiques, et sort des portes boisées de la Forêt Boréale pour livrer son énergie au reste du monde.

    Ville: Liège - Style: alternative pop - Année de création: 2012
    http://youtu.be/n5VRaIFFSV0

Médias

Partenaires