.25 février 2021
Margaux Bernard

Partager sur

Switch Culture On | Lettre | Un feu vert pour la culture

Plus d’un millier de théâtres, de cinémas, de fédérations professionnelles, de centres culturels, d’entreprises, d’opérateur·rice·s, de compagnies du nord et du sud du pays, se réunissent dans le plus large appel commun lancé depuis le début de la crise Covid.

Lettre – Feu vert pour la culture, à l’attention du CODECO

Nous demandons une réouverture immédiate du secteur culturel, dans des conditions économiquement viables, sanitairement sécurisées, avec un calendrier précis.

Lors du CODECO du 5 février, les 6 Gouvernements de ce pays avaient évoqué la nécessité de perspectives pour le secteur culturel. Il n’y en a toujours pas !

Aujourd’hui, nous refusons d’attendre plus longtemps !

Répondez à la détresse mentale de nos concitoyens.

Le secteur culturel est indéniablement un partenaire pour aider la population à supporter la crise tout en maintenant son adhésion aux mesures sanitaires.

La culture, dans toute sa diversité et ses formes, fournit l’oxygène nécessaire au maintien de la santé mentale de la population et à son bien-être. Nul ne met en doute la nécessité vitale pour les personnes, et en particulier pour les jeunes et les enfants, d’avoir une vie sociale, et notamment de partager des émotions. En outre, la culture contribue à assurer l’émancipation des individus.

Après pratiquement un an de fermeture quasi-générale, les professionnel·le·s du secteur de la culture (travailleurs·euse·s, compagnies, institutions, opérateurs subventionnés ou non, etc.) et de bon nombre d’autres secteurs mais aussi les publics, sont excédés. Pour rappel, avant le confinement, 25% des travailleur·euse·s du secteur culturel étaient déjà fortement précarisé·e·s. La crise n’a fait qu’aggraver cette situation.

Nous sommes des professionnel·le·s prêt·e·s à assumer nos responsabilités.

Nous permettons aux personnes de se rassembler de manière contrôlée à l’intérieur et à l’extérieur. Les études démontrent que les lieux culturels ne sont pas des lieux de contamination, et ni le gouvernement ni les experts ne prouvent le contraire. Les protocoles des lieux culturels permettent de travailler et d’accueillir les publics en toute sécurité. Ils sont validés et constamment mis à jour par des scientifiques en accord avec les politiques. Leur application annule pratiquement le risque de contamination.

Attention, nous refuserons une nouvelle ouverture symbolique !

L’occupation des salles doit être autorisée, proportionnellement à la jauge de ces dernières et en aucun cas sur base d’un nombre de personnes imposé arbitrairement. Ce pourcentage d’occupation de redémarrage doit tenir compte de l’équilibre économique de chaque opérateur.

Tant que la reprise ne sera pas totale, des mesures compensatoires devront être maintenues.

La politique sanitaire doit s’inscrire dans un nouveau paradigme : apprendre à vivre avec le Covid dans le respect des gestes barrières.

L’OMS a dénoncé les politiques du “tout répressif” en exhortant les Etats à mener une politique plus pragmatique, basée sur les constats scientifiques relatifs aux contextes de transmission du virus.

La crise du Covid est structurelle et il est impossible d’en prévoir le terme. Il faut en conséquence ajuster la politique sanitaire. Notre économie et notre vie en société doivent reprendre. Il est de votre devoir d’assurer notre sécurité sanitaire mais également notre bien-être, et notre activité économique.

Nous ne pouvons plus accepter de conditionner l’ouverture du secteur culturel à d’hypothétiques projections de courbes statistiques.

Nous vous demandons de définir les contours d’une société juste et solidaire, et de ne plus multiplier les injonctions au repli social, génératrices de peurs et de dépressions.

Reconnaissez le rôle de l’art et de la culture dans le maintien du bien-être et de la santé mentale des personnes, pour les aider à traverser cette crise. Permettez-nous de nous remettre au travail.

Le 4 février dernier, nous lancions un appel national pour rallumer la culture : “Switch Culture on !”

Le samedi 20 février – Still Standing nous rappelait avec plus de 500 actions que la culture était attendue.

Le 25 février, des façades de lieux de culture s’illumineront de vert pour rappeler l’urgence de donner un feu vert à la culture.

Nous vous demandons aujourd’hui de nous recevoir en urgence pour entrer enfin en dialogue.

Feu vert pour rouvrir la culture dans un cadre sanitaire sûr, socio-économiquement viable.

→ Lire et signer le communiqué

 

ARTICLES SIMILAIRES