menu
asbl court circuit-

31-05-2016

RifRaf Magazine : fin de l’aventure par manque de moyens

Triste nouvelle, le Magazine Rif Raf, actif depuis 1989, tire sa révérence par manque de moyens financiers. Magazine gratuit, disponible en néerlandais et en français, Rif Raf était l’un des seuls magazines papiers où l’on pouvait trouver des chroniques de groupes émergents belges et internationaux. C’est par un communiqué sur Facebook que la nouvelle est tombée :

CjyH3d1VEAUEzrJ

C’est la fin, la fin du parcours (Murat, si tu nous lis), le fin mot de l’histoire. Après 22 ans d’activité, le RifRaf francophone est contraint de tirer sa révérence (tout comme son aîné néerlandophone).

Sans subside et gratuit, l’unique source de revenus permettant la réalisation du magazine résidait dans les publicités. Or celles-ci se sont faites de plus en plus rares, parcimonieuses, dans un secteur de la musique toujours en reconstruction. Malgré ces difficultés financières grandissantes, nous avons puisé dans nos réserves morales pour offrir jusqu’au bout le magazine musical qui nous tenait à cœur.

Notre ultime numéro est disponible uniquement sous format digital. Nous avons tenté d’y préserver le goût de l’écoute, de la surprise, du risque, du beau. Il sera consultable en pdf via notre site internet dès mercredi et tu peux même pousser le vice jusqu’à l’imprimer chez toi, petit filou !

Merci à tous ceux qui ont rendu cette aventure possible : rédacteurs, artistes, labels, distributeurs, attachés de presse, salles de concerts, magasins de disques et autres points de distribution, qui ont accepté de jouer le jeu, nous permettant de continuer sans pression inopportune. Ils sont trop nombreux pour être cités, on espère sincèrement qu’ils se reconnaîtront.

Après quelques 30.000 disques chroniqués, près de 2.000 rencontres avec des artistes dont le travail nous a appelés, arrêtés, réveillés, émus, il est temps désormais de tourner la page et de lever l’encre/ancre. Merci à toi, lectrice, lecteur, pour ta fidélité, tes emballements, tes coups de griffe. Faire exister un magazine culturel réalisé par des passionnés à la plume bien trempée, tout en préservant une totale indépendance rédactionnelle, c’était, on en est toujours convaincu, quelque chose.

Fabrice, Peggy, Mieke et toute l’équipe RifRaf

 

 

Retour puce court circuit