.25 octobre 2019
Par Pablo Fleury

Partager sur

Rencontre avec Dorian Perron, co-fondateur de Groover

Lors de la dernière édition du Wallifornia Music Tech, nous avons découvert le projet Groover, une start-up ayant pour but d’aider les artistes à promouvoir leurs morceaux auprès d’influenceurs du secteur musical.  Si de nombreux sites veulent mettre en relation artistes et professionnels (avec des résultats très divers), Groover semble taper dans le mille, à en croire les chiffres impressionnants d’utilisateurs de la plateforme, le nombre croissants de partenaires et les articles enthousiastes de la presse musicale et tech. Rencontre :

Salut Dorian, peux-tu te présenter et nous expliquer en quelques mots ce qu’est Groover ?

J’ai commencé dans la musique en créant le blog Indeflagration en 2013. Je ne connaissais rien au secteur, j’étais juste passionné de rock indépendant. Depuis un peu plus d’un an et demi, j’ai co-fondé Groover, une plateforme web qui met en contact les artistes qui veulent promouvoir leur musique et les médias, radios et labels de leur choix de façon simple, efficace et abordable. La différence qui fait notre force c’est qu’on garantit aux artistes que leur musique sera écoutée, de recevoir enfin des retours et de gagner en visibilité. Tout en simplifiant la découverte de nouveaux morceaux pour les médias, radios, labels & professionnels de la musique.

Quand et comment est né ce projet ?

Avec Indeflagration, j’ai très rapidement découvert à quel point la promotion musicale est saturée via les centaines de mails que je reçois chaque jour sur la boîte mail. Quand j’ai rencontré, en Californie début 2018, Romain, Jonas & Rafaël qui avaient connu le souci inverse – contacter des centaines de médias pour leurs projets musicaux sans avoir de retour – l’idée de Groover a commencé à germer. D’abord sous la forme d’une question : comment pouvions-nous aider au mieux les artistes et les professionnels qui les représentent à faire découvrir leur musique quand 40.000 nouveaux morceaux sortent chaque jour sur Spotify ? On a d’abord contacté plus de 200 musiciens et professionnels de la musique afin de comprendre le souci dans les moindres détails, imaginé une solution qu’on a testé très rapidement, et on s’est lancés à 100% dans le projet depuis Paris ! La communauté d’artistes, professionnels et médias à utiliser Groover n’a cessé de croître depuis, et la plateforme de s’améliorer grâce à leurs retours. Aujourd’hui, plus de 70.000 envois de morceaux ont été réalisés sur la plateforme aux plus de 300 médias, radios, labels actifs, pour plus de 15.000 partages obtenus et même une cinquantaine de signature en label.

comment pouvions-nous aider au mieux les artistes et les professionnels qui les représentent à faire découvrir leur musique quand 40.000 nouveaux morceaux sortent chaque jour sur Spotify ?

On voit que la plateforme s’adresse à des artistes de tous types, y a t-il cependant certains genres musicaux plus représentés que d’autres ?

On essaie effectivement de s’adresser à tous les artistes, du rock au rap en passant par la folk, la pop, le jazz… De par le paysage des musiques actuelles, les univers pop/rock/folk, des musiques électroniques et des musiques urbaines sont particulièrement forts aujourd’hui sur Groover. Mais nous avons pour but de nous développer encore plus sur des genres tout aussi essentiels comme le jazz, le métal ou les musiques du monde.

Un mot sur les influenceurs qui utilisent cet outil, qui sont-ils ? 

Ils sont maintenant près de 300 actifs en ce moment sur la plateforme et sont de 3 types :

  • Ceux qui sont des relais de visibilité pour votre projet : ce sont des médias, des radios, des chaînes Youtube/Soundcloud, des playlisters indépendants. Généralement il s’agit de les contacter lorsque le morceau est terminé et sorti, avec le but d’obtenir une couverture presse et augmenter son audience. Parmi eux : Radio NEO, Electro Posé, Raje, Beware Magazine, La Vague Parallèle, What Is Hip (émission hip hop sur Vibration FM)
  • Ceux qui peuvent devenir des partenaires pour vous : labels, tourneurs, éditeurs… Ils sont à la recherche de nouveaux talents et réagissent souvent au coup de coeur. Déjà plus de 50 signatures en label, édition et booking ont eu lieu en un an grâce à Groover. Vous pourrez trouver sur la plateforme notamment Requiem Pour Un Twister, Luik Records, Fauchage Collectif, Sofar Sounds Paris…
  • Ceux qui vont être à même de vous donner des conseils sur votre musique : mentors, coachs, managers, ingénieurs son. Ils sont moins nombreux car cette catégorie d’influenceurs est plus récente sur la plateforme, et vont avoir tendance à écrire des retours plus longs entrant plus dans les détails. Ils sont notamment intéressants pour les artistes dont les morceaux ne sont pas terminés (démos) ou qui réfléchissent à leur stratégie de sortie.
Des artistes belges se sont-ils déjà démarqués sur la plateforme ? 

Oui ! La Belgique est le pays le plus présent après la France et avec le Canada sur Groover. Parmi les artistes belges qui ont cartonné sur Groover, on peut compter Leo Fifty FiveFastlane Candies ou encore Diego Philips. Il y a de vraies opportunités pour les artistes belges de se démarquer sur la plateforme !

Selon toi quel est le meilleur moment pour un artiste en développement pour lancer une campagne promo sur votre plateforme ?

Tout dépend de ce que l’artiste recherche, notamment en termes de types d’influenceurs (relais de visibilité, partenaires pour sa carrière ou conseils). Si l’idée est de promouvoir son titre, mieux vaut attendre la date de sortie ou la semaine qui le précède au plus tôt. Par exemple, pour un playlister Spotify, rien ne sert de le contacter avant que le morceau ne soit disponible sur les plateformes de streaming. S’il s’agit de trouver un label pour sortir son futur album, attendre d’avoir une démo ou un single sorti peut être une bonne idée. Surtout qu’on ne peut envoyer qu’un titre à la fois sur la plateforme.

Un dernier conseil pour les artistes qui veulent aborder au mieux les pros via la plateforme ? 

J’en donnerai même 5 pour vous aider à faire la différence :

  1. Bien cibler les influenceurs qui correspondent à votre univers artistique et ce que vous recherchez
  2. Bien préciser ce que vous cherchez justement, afin que les pros qui soient intéressés par votre projet prennent contact avec vous
  3. Forcément, adapter votre demande aux pros contactés (exemple : si votre album est déjà sorti et que vous démarchez un label pour la suite, précisez que vous cherchez des partenaires pour votre prochain opus)
  4. Bien remplir votre profil afin que les pros disposent de toutes les informations dont ils ont besoin
  5. Être réactifs avec ceux qui souhaitent partager votre morceau ou entrer en contact avec vous, les relancer si besoin. Le mur de la première écoute est franchi, à vous de jouer maintenant

DEPUIS QUELQUES SEMAINES, MYCOURTCIRCUIT.BE S’ASSOCIE à GROOVER.CO POUR OFFRIR AUX PROJETS MUSICAUX SéLECTIONNéS VIA APPELS à CANDIDATURES DES POSSIBILITéS D’ACCéDER AUX OUTILS DE PROMOTION DE LA START-UP à MOINDRE COÛTS. IL NE VOUS RESTE DONC QU’à COMPLéTER VOS FICHES ET POSTULER !

ARTICLES SIMILAIRES