.17 décembre 2020

Partager sur

REPLAY | RENCONTRES : QUEL AVENIR POUR LA MUSIQUE LIVE ?

Court-Circuit présente un cycle de rencontres en ligne autour de l’avenir de la musique live, avec des intervenant·e·s actif·ve·s dans le secteur musical. Au travers de ces différentes tables rondes, nous nous intéresserons à cette question qui nous préoccupe tant : “Quel avenir pour la musique live ?”. Pour y répondre, nous explorerons différents axes et spécificités du secteur de la musique live (concerts et festivals, scènes underground, travailleur·euse·s du secteur musical, clubbing et musiques électroniques…).

Rendez-vous sur la page Facebook de Court-Circuit pour suivre d’autres discussions en direct !

#1 CONCERTS ET FESTIVALS EN 2021

Une chose est sûre : la musique live gardera des traces de cette crise sanitaire. À compter du mois de mars, les organisations de concerts ont dû se réinventer en se tournant par exemple vers le numérique et le livestream, s’adapter de semaine en semaine aux nouvelles mesures imposées, se structurer davantage afin de faire entendre leurs voix au niveau politique… Après un premier confinement lourd de conséquences, suivi d’une reprise timide sous restrictions sanitaires, les lieux de concerts doivent de nouveau fermer leurs portes.

À la lumière des derniers événements, comment envisager avec le recul nécessaire une reprise des activités en 2021 ? Quels sont les moyens, aménagements ou mécanismes à mettre en place ? Comment renouer avec le public ?

Autour de la table : Frédéric Lamand (L’Entrepôt / Les Aralunaires), Damien Dufrasne (Dour Festival / Fédération des Festivals de Musique Wallonie-Bruxelles) et Quentin Velghe (Centre culturel Le Brass).
Animé par Céline Magain (Francofaune)

#2 LES SCÈNES UNDERGROUND

Les scènes de l’underground ont été impactées de manière directe par cette crise. Les mesures sanitaires y sont difficilement applicables, tant pour les équipes, que pour les public ou pour les artistes. Elles obéissent à des modèles de fonctionnement bien particuliers et de nombreux lieux et collectifs n’ont plus eu l’occasion d’organiser des concerts depuis le mois de mars.

À la lumière des derniers événements, comment imaginer une reprise des tournées et avec quelle temporalité ? Quels nouveaux modèles sont envisageables et avec quel risque financier ? Un durcissement des conditions d’organisations pourrait-il entraîner une augmentation des soirées et organisations clandestines ?

Autour de la table : Benoît Hageman (Magasin 4), Morgane Van Den Heuvel (Eristic Fuel/Dude) et Michaël Sacchi (Rockerill).
Animé par Saïd Al-Haddad (Bruzz/Reporter)

#3 TRAVAILLEUR·EUSE·S FACE À LA CRISE

Le secteur de la musique live, c’est un vivier de personnes talentueuses et passionnées qui œuvrent chaque jour pour garantir la découverte et la diversité musicale sur nos scènes en Belgique francophone. Booker, manager, labels, programmateur·rice·s, technicien·ne·s… tous·te·s ont ressenti l’impact de la crise sanitaire dans leurs métiers et ont dû s’unir en plein confinement pour faire entendre leurs voix au niveau politique.

CCMA, FBMU, FLIF, ATPS, FACIR… Etat des lieux ! Quels sont leurs rôles ? En quoi la structuration est-elle importante en temps de crise ? Quelles sont les perspectives de reprise pour les travailleur·euse·s du secteur de la musique live ? Un retour “à la normale” est-il souhaitable? Quels sont les autres modèles qu’on pourrait envisager?

Autour de la table : Stan Bourguignon (booker – Chouette asbl / FBMU – Fédération Bookers Managers Uni·e·s / FACIR), Greg Noël (label man – EXAG’ Records / FLIF – Fédération des labels indépendants francophones), François Custers (programmateur – Atelier 210 / CCMA – Comité de Concertation des métiers des musiques actuelles), Sébastien Chartier (stagemanager, backliner, patcheur / ATPS – Association de Technicien·ne·s professionnel·le·s du Spectacle)

Animé par : Ingrid Bezikofer (manager – Feral Art / FBMU – Fédération Bookers Managers Uni·e·s)

ARTICLES SIMILAIRES

...