.20 mai 2022
Margaux Bernard

Partager sur

LIVE2020 et soutien psychologique

La crise du COVID a eu et a un impact majeur sur le secteur de la musique. La perte d’emploi et les perspectives professionnelles incertaines ont exigé beaucoup de résilience de la part des musicien·nes et des travailleur·euses du secteur culturel. Le retour sur le lieu de travail donne de l’énergie à beaucoup, mais soulève aussi des questions et de nouveaux défis. Même en dehors de cette crise, la santé mentale est un sujet essentiel dans un secteur qui reste rarement immobile. Après plusieurs cycles de soutien qui ont offert une aide financière à celleux qui étaient en difficulté financière pendant la crise, LIVE2020 se concentre maintenant aussi sur l’impact mental que la pandémie a laissé derrière elle. Le fonds de solidarité pour et par le secteur belge de la musique live travaille en collaboration avec le Fonds social pour les arts du spectacle. 

Un statut incertain et des revenus irréguliers sont source de stress et font douter les personnes actives dans le secteur de la musique de leur capacité à concilier leur vie artistique et financière. La vie en tournée est souvent éreintante. La pression des médias sociaux et la possibilité d’être toujours en contact avec les fans sont, pour de nombreux musicien·nes, à la fois une malédiction et une bénédiction.  Pour l’entourage des artistes, l’industrie musicale n’excelle pas toujours non plus en termes de bien-être. La culture d’entreprise, compétitive 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, est souvent celle de la disponibilité permanente et la frontière entre le privé et l’entreprise est diffuse.

Grâce à l’asbl Un Pass Dans l’Impasse, les indépendants francophones de Wallonie et de Bruxelles avaient déjà un accès limité à l’aide psychologique. LIVE2020 met désormais de côté 20 000 euros pour une aide supplémentaire et donne un coup de pouce financier à ceux qui veulent se remettre sur les rails mentalement. Toute personne ayant travaillé dans le secteur musical belge pendant au moins un an au cours des trois dernières années peut se faire rembourser huit séances chez un·e psychologue ou un·e psychothérapeute. Les demandes d’intervention sont possibles pour autant que le budget le permette. Tous les détails sont disponibles ici. Si vous préférez une réorientation professionnelle ou une orientation de carrière, vous pouvez vous tourner vers le Bilan de compétences ou le programme Konvertigo du Fonds 304.

Cette action de soutien est rendue possible grâce à l’aide du Sociaal Fonds voor de Podiumkunsten qui centralisera toutes les demandes via leur initiative WeSupport.

ARTICLES SIMILAIRES