menu
asbl court circuit-

26-06-2018

Tips de programmateurs : #10 Michel Degueldre – Le Belvédère (Namur)

A la suite de nos interviews avec des programmateurs du nord du pays, les francophones de Club Plasma passent maintenant sur le grill ! Michel Degueldre nous parle du Belvédère, cet ancien terminus de téléphérique devenu salle de concerts perchée sur les hauteurs de la Citadelle de Namur. Une programmation émergente, nationale et internationale, le tout avec une vue imprenable sur la capitale wallonne.

 

Le Belvédère est connu pour sa programmation essentiellement locale et nationale. Êtes-vous également ouvert à une programmation plus internationale ?

Oui, tout à fait, on invite d’ailleurs très régulièrement des artistes de pays voisins. Mais lorsque l’on reçoit des artistes internationaux, c’est souvent à l’occasion de tournées qui les font passer par notre région ou lorsqu’il y a une opportunité dans leur agenda. Nous avons notamment pu recevoir Phil Rudd (batteur d’AC/DC, Nouvelle-zélande), Pro-pain (New York), The Liminanas (France), Jacco Gardner (Hollande), etc.

Le cadre idyllique du Belvédère vous apporte-t-il reconnaissance et visibilité ?

Oui, c’est un élément déterminant pour nous ! La beauté du site avec la magnifique vue sur Namur de notre terrasse, la grande facilité de parking et le fait que nous n’ayons pas de voisins nous offre beaucoup d’avantages. Ce cadre participe également à l’image du Belvédère, liée à la Citadelle, la Route Merveilleuse et le Théâtre de Verdure.

Quels sont les prochains grands projets pour le Belvédère ?

Nous allons complètement changer la partie “bar” de notre établissement d’ici fin 2018. Nous prolongeons bien entendu nos collaborations avec “Vive la Fête”, le festival “Verdur”, les “Solidarités”, etc.

Est-ce qu’un groupe débutant à une chance de jouer chez vous ?

Bien évidemment, et nous en accueillons beaucoup en première partie de nos concerts. Nous demandons seulement un niveau de finition suffisant, qui se concrétise souvent par le fait que le groupe a déjà édité (ou est sur le point d’éditer) un EP.

Comment faire pour ne jamais être programmé chez vous ?

Envoyer un mail impersonnel contenant le lien du site et du Facebook du groupe, et attendre de façon passive sans se manifester à nos différents concerts, sans rencontrer les membres du Belvédère… Bref, en attendant qu’on appelle sur base d’un mail quelconque.

 

Propos recueillis par Sarah Roulet

Retour puce court circuit