menu
asbl court circuit-

10-09-2017

Tips & tricks de programmateurs : #1 Tom Vangheluwe – De Kreun/Wilde Westen (Courtrai)

Ils ont le pouvoir de vous faire accéder à la scène et/ou aux ondes mais retenir leur attention s’avère souvent être un véritable parcours du combattant ! Pour notre rubrique BE for Music*, nous sommes partis à la rencontre de programmateurs flamands pour tenter d’en apprendre un peu plus sur leur travail et leurs découvertes musicales. En ouverture de cette série, entretien avec Tom Vangheluwe, programmateur pour De Kreun et la nouvelle organisation de concerts, Wilde Westen.

x Peux-tu nous présenter De Kreun et sa ligne artistique ?

De Kreun est une salle d’une capacité de 600 places. Sa programmation est très variée, avec aussi bien des petits concerts de nouveaux talents que des noms plus importants. Au 1er janvier 2017, nous avons élargi notre champ d’action au-delà de De Kreun. Nous officions à présent en tant que Wilde Westen, une organisation de concerts et festivals qui offre une programmation à l’année : Festival van Vlaanderen Kortrijk, Sonic City, Bos!,etc. A travers ces différents événements, nous proposons une palette de styles musicaux très large.

x En quoi consiste ton job ?

Je me charge de la programmation mais mon job ne s’arrête évidemment pas là. Je dois également régler tous les aspects ayant trait à l’organisation même des concerts et festivals, faire en sorte que l’ensemble soit cohérent et agréable et que tout se déroule dans les meilleures conditions possibles.

x Un conseil aux musiciens émergents qui souhaiterait se produire en salle ou lors de festivals ?

L’offre est tellement large et intéressante qu’il est difficile de contenter tout le monde. Proposer un projet musical de qualité et le communiquer au mieux, c’est la base. Il arrive que des groupes viennent me trouver lors de concerts pour me parler de leur projet, établir un premier contact peut parfois fonctionner. Nous essayons aussi de donner leur chance à des projets émergents, pour des premières parties par exemple.

x Quelles sont selon toi les tendances musicales du moment, en Flandre comme en Wallonie ? Et les différences communautaires ?

Il y a chez nous depuis quelques années un engouement pour les guitares, le rock et les groupes qui jouent fort. C’est aussi une tendance que j’observe en Wallonie, avec des projets comme Cocaine Piss. Mis à part une poignée de groupes francophones, une grande majorité éprouve toujours des difficultés à percer en Flandre. Il est difficile d’expliquer à quoi cela est dû mais j’imagine que cela est lié à toute une série de facteurs tels que les différences linguistiques et culturelles ainsi que des divergences en termes d’approche musicale et d’accès aux médias.

x Des artistes belges à suivre ?

Felix Pallas, Millionaire, Vuurwerk

 

*Depuis 2014, BE for Music soutient et encourage les échanges et collaborations au sein du secteur musical belge. Plus sur le label et nos initiatives sur www.beformusic.be

Retour puce court circuit