menu
asbl court circuit-

09-11-2017

Tips & tricks de programmateurs : #3 Bert Moerman – Trix (Anvers)

Pour notre rubrique BE for Music*, nous sommes partis à la rencontre de programmateurs flamands pour tenter d’en apprendre un peu plus sur leur travail et leurs découvertes musicales. Entretien cette semaine avec Bert Moerman, programmateur au Trix à Anvers.

x Peux-tu nous présenter le Trix et sa ligne artistique ?

Le Trix possède 3 salles de capacités différentes : 180, 550, 1100. Nous pouvons donc accueillir des concerts de toutes tailles. Sur le plan artistique, nous proposons une programmation très large, avec un focus sur tout ce qui est indie/pop/rock/electro/metal/hiphop. Nous brassons donc une multitude de styles musicaux et essayons de sélectionner parmi ces genres les projets les plus qualitatifs qui soient. Nous organisons par ailleurs beaucoup de concerts et releases de groupes belges ainsi que des soirées gratuites.

x En quoi consiste ton job ?

Ma mission consiste à rester autant que possible à l’affût de ce qui est populaire dans différents styles musicaux. J’essaye ensuite de constituer une programmation équilibrée de façon à ce que tous les Anversois et, par extension, tous les Belges amateurs de pop-rock, puissent régulièrement avoir de bonnes raisons d’atterrir au Trix.

 x Comment fais-tu de nouvelles découvertes musicales ?

Beaucoup de découvertes me tombent naturellement dessus lorsque des tournées internationales se mettent en place et que je suis contacté par des bookers qui cherchent à capter mon attention pour certains projets. Le truc, c’est d’être bien préparé : j’ai déjà souvent entendu parler d’un grand nombre de ces artistes et je peux donc m’extraire plus facilement de la montagne de mails qui s’amoncellent dans ma boîte. Je pars aussi activement à la recherche de nouveaux artistes et j’essaye de leur mettre le grapin dessus avant que d’autres ne le fassent.

x Des conseils aux musiciens qui voudraient jouer au Trix ?

Faire de la très bonne musique, ça aide. Des intros courtes aussi ; beaucoup d’artistes seraient effarés en découvrant à quel point leurs morceaux sont parcourus de façon superficielle. J’écoute tout ce que je reçois mais si les 10 premières secondes ne me satisfont pas, j’avance directement au milieu du morceau ou, ce qui arrive plus rarement, je le dissèque entièrement. De bons tires sont la plupart du temps intéressants du début à la fin.

x Observes-tu des différences entre Flandre et Wallonie ?

Sur le plan culturel, la Wallonie est malheureusement toujours un peu un territoire étranger. Et c’est bien dommage parce que beaucoup des meilleures prestations de groupes belges viennent selon moi de Wallonie et de Bruxelles. Pour We Are Open, notre festival annuel de showcases d’artistes belges, nous prenons en compte le secteur dans son ensemble et les artistes du nord et du sud du pays ont tout autant de chance de figurer à l’affiche.

x Des recommandations d’artistes belges à suivre ?

Haring, Sky h1, Shht, The Color Grey

 

*Depuis 2014, BE for Music soutient et encourage les échanges et collaborations au sein du secteur musical belge. Plus d’infos sur le label et nos initiatives sur www.beformusic.be

Retour puce court circuit