Kollectif Bunker

Actif sur la scène artistique (audiovisuelle) Liégeoise depuis 2012, le Kollectif Bunker tente sans cesse une approche socio-culturelle se voulant ouverte d’esprit, libre & pouvant impliquer un large public d’érudits dans un souci de développement “communautaire” qui reste à ce jour (inévitablement grâce à cet incroyable support qui est le vôtre) sans limite.
Bousculer les genres de manière inédite avec une série d’idées mises en action de manière concrète & percutante, … ça aura au moins le mérite d’essayer d’être beau & puissant – c’est du moins la vision troublante qui anime notre team depuis son débarquement prématuré sur le dancefloor !

Les événements proposés se sont toujours suivi (bien qu’espacés car un amour trop fusionnel & collé-serré n’est jamais vraiment durable), avec une seule & unique volonté : ne pas se ressembler. Expos (photos, installations,…), lives, dj sets, mapping, performances, transformation d’espaces, mise en place d’univers décalés entremêlant le réel & la fiction … . Rassembler l’art en un seul & même espace de partage et d’échange, une idée complexe pour une organisation “itinérante” qui restera par dessus tout une motivation sans fin.


Cette priorité étant donc de “rassembler” une multitude d’univers au sein de lieux qui ne sont, à la base, pas spécialement voués à de telles interactions.. S’en suivront de nombreux remaniements d’espaces dont voici une liste non-exhaustive : Le Fiacre (feu à son âme), Le café “Le Cappucino 1971”, le “Cupper” Café, le café “L’Escalier”, la Caserne Fonck, la Société Littéraire, le KulturA, Le Théâtre Le Moderne,… Au sein desquels prendront place des événements plus underground & pointus comme les soirées “WHO KILLS THE DJ?” ou plus récemment les dimanches musicaux baptisés “MODERNE MUSIK SUNDAY” (au sein de la cour extérieure du théâtre Le Moderne dont l’espace a été repensé & remanié de long en large afin que la vraie facette du Kollectif puisse être ressentie de tous.. enfin, nous y croyons dur comme fer).
De part son ouverture aux influences émanant des scènes musicales & artistiques européennes (les membres du kollectif ont été bercé aux prémices de leur existence par des villes comme Berlin, Hambourg, Cologne,.. bref, l’Europe de l’est quoi mais pas que.. quoi que..), il s’en ressentira inévitablement des douces évolutions au niveau des propositions musicales & atmosphériques – la musique électronique au sens large du terme restera le leitmotiv & occupera une place prépondérante lors de manifestations diverses bien que les prémices furent ponctués de sonorités indie/rock/new-wave/hip-hop/electro.. qui conservent malgré tout un impact non négligeable au sein de nos tympans fragiles.
Un but essentiel est cependant conservé : la découverte (et redécouverte) d’artistes peu ou pas connus, essentiellement locaux (car il va sans dire que notre scène belge regorge de diamants bruts n’attendant qu’un léger polissage) & parfois internationaux.


Au fil des années & des rencontres (plus intéressantes & surprenantes les unes que les autres), de magnifiques collaborations ont également vu le jour avec des collectifs comme Sauvage Sauvage, Le Digital (Bal Musette), Le No Name Festival (avec lesquels nous avons créé un méta-collectif ayant pour petit nom “La Fessée”), LEA (Liège Electronic Archives), L’Appartement Nomade, … .
La promotion d’artistes locaux (dont certains font partie intégrante du Kollectif, voir onglet Booking) viendra par ailleurs calmement se greffer à ce qui se veut comme une plateforme de proposition artistique évolutive.
Si les initiales “KB” vous sont à l’heure actuelle peu familières, sachez dès à présent que cela ne durera qu’un temps car nous comptons bien envahir votre espace audiovisuel avec des propositions percutantes qui, nous l’espérons, vous marqueront pour les 200 prochaines années.