.29 avril 2021
Caroline Bertolini

Partager sur

LIVE DMA | Assurer un avenir à la vie culturelle en Europe

Le secteur culturel tire la sonnette d’alarme, que ce soit en Belgique, ou plus largement dans toute l’Europe. Plusieurs lettres sont adressées à la Commission Européenne pour s’assurer de l’avenir de la culture, qui jusqu’ici, n’a été que trop négligé. 

Lettre 1 – Le Plan de Relance et la culture

Suite à la lettre ouverte publiée par plus de 110 réseaux pan-européens le 30 octobre 2020 “Make culture central in the EU recovery”, le groupe se réunit à nouveau pour réitérer leur appel aux gouvernements nationaux et à la Commission Européenne. Dans la deuxième lettre ouverte publiée le 19 avril par le groupe, et coordonnée par Culture Action Europe, la communauté culturelle européenne appelle les États membres et la Commission Européenne à assurer un avenir à la culture et à la vie culturelle en Europe.

La culture doit être incluse dans chaque National Recovery and Resilience Plan (NRRP) que les pays de l’UE doivent présenter à la Commission européenne avant la date limite du 30 avril. Les représentant·e·s de l’écosystème culturel européen exhortent les gouvernements à consacrer au moins 2 % du Fonds de Relance à la culture et à faire de la culture un secteur prioritaire lors de l’utilisation des fonds de l’UE Nouvelle Génération. 110 réseaux culturels appellent en outre les États membres à associer les représentant·e·s de leurs communautés culturelles et les organisations de la société civile à la conception et à la mise en œuvre des plans de relance.

“Le soutien structurel à long terme visant à reconstruire l’écosystème culturel européen doit être élaboré conjointement, en impliquant toutes les parties prenantes concernées, tant publiques que privées”

Selon Live DMA, dont Court-Circuit est membre : “En veillant à ce que la culture soit explicitement incluse dans ces plans, nous pourrons garantir l’avenir du secteur et son importante contribution à l’avenir de l’Europe. La revitalisation de l’écosystème culturel offre non seulement de l’espoir à des millions de travailleurs qui ont vu leur emploi mis en danger par la pandémie, mais elle peut également donner un nouveau sens et une nouvelle finalité à tous les Européens et au projet européen.”

Lire la lettre sur le Plan de Relance >

Lettre 2 – La réouverture des lieux culturels

En plus de cette lettre concernant les plans de relance nationaux, une autre lettre avait été rédigée dans le but d’uniformiser la réouverture des événements et lieux culturels. Les associations européennes du secteur du spectacle vivant et de la musique live adressaient une proposition commune au Commissaire Thierry Breton (Marché Intérieur). On y retrouvait, notamment, ceci :  “Ensemble, nous demandons une stratégie post-confinement coordonnée pour les lieux et événements culturels d’Europe.” Live DMA appelait à adopter une vision claire en faveur de la réouverture des lieux culturels dans chaque pays européen, un soutien à long terme au secteur pour adapter les restrictions d’audience, et une stratégie coordonnée pour les conditions de tournée en Europe.

“Les lieux de musique live, les clubs et les festivals sont toujours au cœur de la crise. Nous sommes très préoccupés par la santé mentale du personnel travaillant dans le secteur de la musique live qui a dû s’adapter continuellement avec un manque de reconnaissance de la part des autorités publiques. Nous devons prévoir la suite des événements. Les salles, les clubs et les festivals sont d’importants espaces de socialisation qui ne peuvent être remplacés par le streaming en direct. C’est pourquoi nous appelons à une réouverture dans des conditions sûres, incluant les pratiques amatrices et les activités éducatives. Les organisations musicales ont besoin d’un soutien financier et structurel jusqu’à ce que les activités des lieux et des clubs de musique reviennent à la normale. Plus que jamais, nous devons soutenir nos scènes musicales locales.”

A la suite de cette dernière, une nouvelle lettre vise à partager des recommandations sur les prochaines étapes nécessaires pour une réouverture coordonnée et sûre des événements de musique live, adressée au Commissaire Thierry Breton (Marché intérieur) mais également à la Commissaire Mariya Gabriel (Innovation, Recherche, Culture, Education et Jeunesse). Il est plus que jamais temps de commencer à agir, alors que le secteur culturel est au point mort depuis plus d’un an maintenant. Le secteur de la musique live, plus particulièrement, souffre énormément de la situation, alors qu’un deuxième été à l’arrêt se profile à l’horizon.

source : page Facebook de Live DMA

 

Lire la lettre du secteur >

Lire les propositions du secteur >

ARTICLES SIMILAIRES