.13 avril 2020
Par Court-Circuit

Partager sur

Covid-19 et musiques actuelles : le point sur les actions

Depuis que les annonces se sont succédés, plusieurs opérations, visant à identifier l’impact du confinement auprès du secteur culturel, ont été menées. Certaines pour récolter des informations chiffrées. D’autres pour rassembler les propositions des opérateurs et des artistes.

Dès le lendemain de l’annonce du confinement, qui devait initialement durer jusqu’au 5 avril, WBM a pris l’initiative de se joindre à Court-Circuit, au Conseil de la Musique et au FACIR pour mettre en place une enquête à destination du secteur musical, avec le soutien de la FLIF, de la SABAM et d’autres associations du secteur musical. 

De ce premier questionnaire est sorti le constat de la précarité du secteur musical. L’emploi demeurant au centre des inquiétudes, les premières pistes le concernaient principalement. A côté des demandes d’aides financières, sont apparues des propositions faisant appel à la solidarité d’institutions tierces telles que l’ONSS, la TVA, l’ONSS, les banques, les assurances…

Les personnes répondant à ce questionnaire ont pointé le fait que les premières personnes à devoir être soutenues sont les artistes (statut et diffusion dans les médias), qui risquent d’être les plus impactés par cette crise, et tous les contrats précaires qui existent dans le milieu musical et qui contribuent au développement de la création artistique.

Dans la foulée, un document intitulé “Manifeste pour soutenir les travailleurs et travailleuses du secteur culturel” , rédigé par des mandataires et regroupant un grand nombre de signatures du monde culturel, toute discipline confondue, proposait des actions très concrètes.

Les demandes y étaient résumées en 5 points :

  • La création d’un système en ligne, unique et centralisé, pour que les artistes, technicien.nes et associations du secteur culturel puissent enregistrer les pertes financières ;
  • Immuniser le statut d’artiste pour empêcher toutes les sanctions de l’ONEM ;
  • Élargir le chômage temporaire pour force majeure à tous les travailleurs et travailleuses
  • Mettre en place un fonds de solidarité exceptionnel pour couvrir les pertes de tous les travailleurs et travailleuses de la culture qu’ils soient employé .es, artistes ou freelances ;
  • Créer une cellule d’accompagnement, de conseil et de soutien administratif et juridique pour les travailleurs et travailleuses ainsi que les petites structures du secteur culturel ;

Les réponses de la Ministre ont été celles-ci :

  • Le maintien des subvention malgré la diminution des activités
  • L’accès aux aides à la diffusion (Arts et vie) même en cas d’annulation des prestations
  • La création d’un fond d’aides dont les principaux bénéficiaires seront les travailleurs

Le communiqué est repris ici

Parallèlement, des actions visant à augmenter la visibilité des artistes dans les médias sont apparues (voir notre article “Que faire pour l’artiste en confinement?”)

Quelques jours avant la réunion du Conseil de Sécurité, nos collègues flamands nous contactent pour que les membres de Court-Circuit rejoignent la liste des signataires d’une lettre ouverte faisant état de la situation du Circuit Live Belge au niveau national. Cette lettre met l’accent sur le chaos économique qui se profile. Les auteurs demandent clairement de pouvoir dialoguer avec les scientifiques afin de savoir quand et comment les concerts pourront reprendre. Les signataires sont flamands, francophones, des petites structures, des grandes structures, des petits lieux, des gros festivals, des bookers, des agents… tous les acteurs du secteur musical belge veulent signer la lettre.

A Bruxelles, c’est le monde de la nuit qui s’unit autour de la création de “Brussels by Night Federation” allant jusqu’à proposer une certaine latitude concernant le tapage nocturne ou encore une diminution des tarifs de téléphonie. Cette Fédération étant toujours en cours de constitution, il n’existe pas encore de plateforme en ligne accessible au public.

A suivre…

————

Mise à jour du 12/05/2020 :

De nouvelles initiatives synthétisant les demandes du secteur culturel ont été mises en ligne :

Venant du cinéma : #noculturenofuture.be

Venant de la musique : #yourcultureourfuture.org

ARTICLES SIMILAIRES