.16 octobre 2019
Par Catherine Grenier

Partager sur

Foirer son plan com’ en 5 étapes

Après vous être saigné le portefeuille et avoir multiplié les heures d’enregistrement, d’arrangements, de dur labeur, de déboires intérieurs et de joies manifestes, vous voici propriétaire d’un magnifique album. Et maintenant… que faire ?
Quelques « bons conseils » en toute mauvaise foi.

1. Le temps et l’entourage

Il est là ce disque : « Super Album ». Il est prêt, pressé même. Il se dévoilerait bien dans 3 semaines. Les chansons sont trop bien et qui ne les attend pas ? « Bon conseil » : Sortez cet album dès que possible. C’est facile, il suffit de le placer sur les plateformes numériques.

Partout, les mots « label » et « distributeur » fleurissent. Ils ne sont pas une légende urbaine : leur nécessité est réelle. Ils vont vous représenter au national et à l’international, leur catalogue et leur réputation va vous identifier. Ils vont penser pressage, SABAM et code-

barre ; ils vont gérer votre présence sur les plateformes et dans les magasins ; ils vont veiller à votre promotion. Ils vont vous aider au financement de votre projet. Vous préparerez ensemble une stratégie de sortie de disque associée au bon type de tournée, au bon moment, avec un storytelling cohérent et une release party flamboyante. Ils mettront tous leurs efforts en commun. Ils vont trouver le bon single, le présenter en radio et obtenir des articles sur votre album. Vous penserez votre image ensemble afin de vous donner les meilleures chances de vous faire connaître. Cela peut prendre des mois.

2. Les photos, le clip, le graphisme

« Bon conseil » : Pas besoin de se casser la tête et vous avez déjà investi assez d’argent pour payer quelqu’un pour s’en charger. Vous avez certainement une connaissance qui possède un téléphone intelligent aux millions de pixels convaincants, qui a une cave avec un mur en briques. Ce sera une photo du tonnerre et une chouette cover ! Et comme le lieu est cool, profitez-en pour tourner un clip. Prenez votre instrument et jouez votre chanson face gsm, dans différents coins de la cave.

Si vous comparez avec les photos pros qui vous remuent, les pochettes de CD tellement belles que vous les achèteriez les yeux fermés et les clips bien filmés et étalonnés qui racontent une histoire et que cela vous semble peu, c’est normal.

3. La bio, le communiqué de presse

« Bon conseil » : Vous n’avez pas besoin d’en faire de trop, votre musique parlera d’elle-même. Contentez vous de « Super groupe est composé de Pierre-Paul-Jacques à la guitare-basse-batterie. Créé en 2018, ils vous proposent Super Album qui sort dans 3 semaines. A vos écouteurs ! »

Si vous trouvez que la presse a besoin d’une histoire à raconter, que celle-ci va attiser l’intérêt des médias et des promoteurs, qu’elle va vous donner une image et mener toutes les oreilles qui la lisent à s’emballer sur votre son, vous êtes sur la bonne voie !

4. Les réseaux sociaux

« Bon conseil » : vous avez une page Facebook et un compte Instagram. What else? 

Si cela vous semble peu, parce que c’est difficile d’augmenter le nombre de fans, et que les likes sur vos posts ne sont pas nombreux, que Facebook semble bloquer votre page si vous ne payez pas et qu’Instagram vous donne l’impression d’être un point dans l’infini, c’est normal.

Le community management, c’est un job. Connaître chaque réseau (Twitter, LinkedIn, Youtube, Pinterest), leurs spécificités, leur public et comment s’adresser à lui, découvrir sa cible, générer des réactions, trouver les bons hashtags, les bons moments pour poster, créer une stratégie web ne s’invente pas. Le/la community manager·euse doit faire partie de votre équipe, et si vous n’avez pas les moyens d’en engager un·e, formez-vous, renseignez-vous. Internet regorge de livres blancs à ce sujet.

5. Être son propre RP. Connaître le milieu

Vous ne savez pas par où commencer ? Cela prend du temps ? « Bon conseil » : Vous êtes artiste, ce n’est pas votre job. En plus Super Album est fantastique, vous n’avez pas besoin d’aller vous vendre comme ça.

Oui… sauf que vous, vous vous dites que vos ami·e·s musicien·ne·s peuvent vous aider. Ils/Elles connaissent déjà quelques personnes qui pourraient être séduites par votre musique et peuvent vous les présenter. Et en vous déplaçant dans un événement pro, vous avez fait quelques rencontres intéressantes et encourageantes. Au fur et à mesure, vous vous sentez moins perdu·e, et vous allez peut-être décrocher quelques belles premières parties. Vous êtes la première personne à vous représenter.

NDLR : Super Album est un super album. Tout le monde le remarquera quand on y aura mis les personnes, le temps et les efforts nécessaires. Si le/la musicien·ne adopte la patience, elle le lui rendra. Vous devez être le/la premier·ière convaincu·e de vos qualités, en restant ouvert·e aux critiques bien fondées. Réussir un projet de vie demande du temps et de la méthode. Votre projet musical n’échappe pas à la règle. N’arrêtez jamais de jouer, ni d’espérer : vos efforts et votre capacité d’adaptation vous permettront d’atteindre votre objectif.

ARTICLES SIMILAIRES