MyCourtCircuit.be
menu
asbl court circuit-

27-06-2017

Que fait l’Europe pour les musiciens?

Pour chaque artiste, l’objectif premier reste de sortir de son marché national et d’aller conquérir le public à l’étranger, à commencer par les pays voisins. La Belgique est un petit pays ayant des frontières avec l’Allemagne, la France, le Luxembourg et les Pays-bas, ainsi qu’un accès direct à l’Angleterre. Il est donc tout naturel pour les artistes belges d’aller se frotter à différents territoires et de partir à l’assaut de l’Europe. L’Union Européenne permet aujourd’hui aux personnes de circuler plus facilement au sein de l’espace Schengen, mais au-delà de la possibilité de circuler, encore faut-il savoir où et comment y aller!  

Quel soutien pour la  musique en Europe? 

L’Europe s’intéresse depuis longtemps à la culture. Elle soutient différents projets et structures via son programme cadre  « Europe créative ». Ces subsides permettent de co-financer des projets culturels à l’échelle européenne. Plusieurs structures et types de projets sont ainsi soutenus par ces fonds: les plus connus sont les capitales européennes de la culture (Mons 2015, Lille 2004…), mais l’Europe soutien également des projets de coopération entre les acteurs culturels européens comme par exemple le projet Excite qui a pour objectif de faire circuler des artistes émergents. Elle soutient également des structures qui oeuvrent dans le secteur musical, tels que le Live DMA ou Live Europe. La Commission européenne a récemment pris en compte le fait  que la musique était le parent pauvre des politiques culturelles européennes: elle développe depuis fin 2015 un programme nommé « Music moves Europe » pour soutenir la création et la diversité musicale, et aider le secteur dans son adaptation à l’ère digitale.

Diverses structures au service de la musique live en Europe 

Pour que les artistes et les œuvres circulent au mieux sur le territoire européen, il est important de se mettre en réseau. Plusieurs acteurs ont décidé de travailler ensemble en ayant pour objectif d’échanger des bonnes pratiques, des informations et de la connaissance pour pouvoir soutenir la circulation des artistes et des œuvres de musiques actuelles.

Ainsi, le Live DMA est un réseau d’acteurs des musiques actuelles regroupant 17 organisations dans 13 pays. Court-circuit – Club Plasma en est un des membres. Le réseau représente aujourd’hui plus de 2500 salles de concerts et festivals de musiques actuelles. Le Live DMA travaille à la reconnaissance des salles qui accompagnent et soutiennent les artistes en développement. L’objectif du réseau est de représenter ces acteurs et de porter leur voix aux institutions européennes, mettre en place de meilleures conditions dans les salles et festivals pour accueillir les artistes de manière professionnelle, mais également de permettre aux personnes travaillant dans les salles de se rencontrer et ainsi échanger sur leur manière de  travailler et partager leurs bonnes pratiques.

Live Europe est un projet coordonné par l’Ancienne Belgique qui s’adresse directement aux artistes émergents. La plateforme permet aux artistes sélectionnés de tourner dans un réseau de salles et festivals partenaires dans toute l’Europe.

Comment passer les frontières? 

N’oubliez pas que nous avons, en Fédération Wallonie-Bruxelles, une agence spécialisée dans l’aide à l’export de la musique ! Wallonie-Bruxelles Musiques se dédie au soutien au développement international des projets musicaux de FWB. WBM construit des réseaux de contacts qui sont mis à disposition des acteurs du secteur. L’agence sert aussi de relais vers les programmateurs étrangers, pour qui WBM est bien souvent une des ‘portes d’entrée’ principales vers l’actualité des groupes locaux. WBM sert également de relais vers les journalistes et mène des actions de promotion directe lors d’événements professionnels, parfois en collaboration avec d’autres agences à l’exportation européennes. C’est un  partenaire public qui peut aider tout porteur de projet musical à avancer plus rapidement, à choisir les bons relais et les meilleures stratégies pour son développement à l’étranger. N’hésitez surtout pas à les contacter !

Pour tourner en Europe il faut suivre les bons conseils de Nokotow, je vous conseille de relire l’article: tourner en indé : Pistes de réflexion et actions, cela vous permettra d’avoir une bonne idée de la marche à suivre et des points important à respecter –  booking, budget, communication… Il ne faut pas oublier que lorsque vous tournez en Europe les conditions (financières, accueil technique, hospitalité…) sont souvent moins confortables qu’à la maison et tout particulièrement sur  les premières expériences de tournées, il est donc nécessaire d’avoir un « trésor de guerre », que vous vous serez constitué en jouant près de chez vous, afin de pouvoir aller jouer à l’étranger tout en ayant très peu de garanties financières. Mais ne le perdez jamais de vue: jouer à l’étranger est une nécessité pour élargir votre public et développer votre projet.

Clothilde Fery, Black Basset Records

 

Retour puce court circuit