.11 janvier 2022
Caroline Bertolini

Partager sur

FACIR lance son podcast “Eye of the Taïga”, guide de survie pour musicien·nes

Depuis 2013, FACIR travaille pour défendre et représenter les musicien·nes en FWB. Il est souvent difficile de visibiliser tous les combats et missions. C’est pourquoi FACIR lance ses propres podcasts, dont la première saison est consacrée aux idéaux, aux questionnements de la fédération  et les enjeux premiers des artistes de ce secteur. Eye of the Taïga sera donc un guide de survie pour musicien·ne·s en Belgique.

Le monde de la musique peut sembler attrayant de l’extérieur mais froid et hostile quand on s’y aventure sans équipement. Une fois pénétré, son écosystème s’apparente à celui d’une forêt impraticable, touffue, sauvage et qui cache une biodiversité riche. Des années à tenter de s’y repérer ne suffisent pas toujours à trouver le chemin qui nous fera sortir de l’isolement.

FACIR vous convie d’ailleurs au Facebook live de cet événement le 3 février 2022 à 17h. C’est sous la forme d’une émission radio filmée et streamée que vous découvrirez en exclusivité ce podcast.

  • Invitées : Autour de la table seront présent·es des artistes du podcast et d’autres professionnel·le·s du secteur musical.
  • Animatrice : Chloé Payen a travaillé plusieurs années à la production de projets culturels à la Gaîté lyrique et à la gestion de tiers-lieu artistique pour la SMartFR. Aujourd’hui, en parallèle de son rôle de coordonnatrice au sein de la coopérative Cobea, elle est animatrice, programmatrice et membre du comité éditorial chez Radio Campus.
  • Diffusion : le 3 février 17h en Facebook live et sur Radio Panik 105.4

>> Événement Facebook

 

Découvrez les questions posées dans la première saison de Eye of the Taïga :

Quel état d’esprit faut-il pour se professionnaliser ? Peut-on vivre de sa musique ? Quelle stratégie adopter : perfectionner sa pratique musicale ou la penser dans le but de la faire entendre ? Comment prévenir des pressions et de la charge mentale ? À travers les parcours éclectiques des intervenant·e·s se dessineront des conseils et outils pour les musicien·nes qui souhaitent appréhender cette taïga belge.

Avec le soutien du GSARA, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la SABAM, Court-Circuit, Playright et la Jazz Station.