.21 janvier 2022
Caroline Bertolini

Partager sur

Revue de presse – Un baromètre pour la culture

Afin de contrer la propagation du variant Omicron, le CODECO du 22 décembre avait pris la décision de fermer les cinémas, les salles de concert et les théâtres. Face à cette décision, le secteur culturel ripostait et se mobilisait contre une énième mesure à l’encontre de la culture. Le secteur la considèrait trop lourde, mais surtout discriminante, laissant toujours le même secteur souffrir des mesures sanitaires. Les décisions avaient été annulées et la culture a pu réouvrir. Il est question maintenant de se mettre d’accord sur un baromètre qui définirait en fonction de la place en soins intensifs, quelles mesures à prendre dans le secteur culturel.

Voici une revue de presse pour suivre l’avancée de la situation, elle sera mise à jour en fonction des nouveaux événements.

REVUE DE PRESSE

– Après plusieurs négociations entre des fédérations culturelles et le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke concernant le baromètre permettant de garder le secteur ouvert tout en limitant l’avancée de la pandémie, une proposition finale a été envoyée. Plusieurs fédérations du secteur culturel ont réagi avec le communiqué : « Ceci n’est pas un baromètre, ce ne sera pas notre baromètre ».

« Depuis trois semaines, le secteur culturel a participé activement aux discussions en vue d’élaborer un baromètre applicable à toutes les activités humaines, tous secteurs confondus, pour assurer la prévisibilité nécessaire de ses activités sur la base de critères objectifs. Aujourd’hui, après plusieurs propositions inacceptables dont la dernière nous est parvenue ce 20 janvier en milieu d’après-midi, le secteur culturel tire unanimement un constat : ceci n’est pas un baromètre ! Ceci ne sera pas notre baromètre ! ».

>> Article à lire ici.

>> Consulter le communiqué de presse rédigé par le secteur ici.

CONTEXTE – CODECO du 22 décembre

Le 22 décembre, la conférence de presse qui fait suite au Codeco annonce la fermeture du secteur culturel comme principale mesure. Retrouvez les mesures ici.

– Après la conférence de presse, une indignation généralisée se manifeste au sein des travailleur·euse·s de la culture. Des questions sont posées quant à l’utilité de cette fermeture puisqu’elle n’était pas conseillée par les experts.

– Des premières annonces de désobéissance civique sont lancées, d’abord par les cinémas Grignoux à Liège, et de nombreux autres cinémas et théâtres suivent : Le Palace, Le 140, L’Atelier 210, le Kinograph, le cinéma Galeries, et bien d’autres.

– Le secteur ne se laisse pas faire, soutenus par Bénédicte Linard (Ministre de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des Femmes) qui condamne cette décision et donne du courage à travers ses réseaux. Des aides vont également être mises à disposition pour le secteur : à retrouver ici. Certain·e·s bourgmestres communiquent également sur leur intention de ne pas intervenir.

– Un avis est rédigé par le Conseil Supérieur de la Culture à l’attention du politique (à lire ici). Il est sujet du mépris, la discrimination et la maltraitance envers tout le secteur via cette décision. Le communiqué de presse demande également des aides pour compenser les pertes en billetterie et une réévaluation de la situation pour une réouverture des lieux fermés.

– En même temps, un rassemblement est mis en place le dimanche 26 décembre à 14h, jour effectif des dispositions du Codeco. Il unit les forces des différentes communautés et des différents sous secteurs de la culture (musique, cinéma, théâtre) pour lancer un appel aux politiques. Un recours sera introduit devant le Conseil d’Etat.

– A lire :  Le Mont des Arts réunit des milliers de personnes

– A lire : La culture unanime, reste ouverte

Le 26 décembre, la police verbalise un spectacle maintenu à Bertrix malgré l’intention du bourgmestre de ne pas intervenir.

Plusieurs actions en justice ont également été lancées. La Ligue des Droits humains et plusieurs acteurs culturels ont ainsi saisi, dès vendredi, le Conseil d’État.

Le mardi 28 décembre

– 10h30: L’UPACT, la FEAS, Court-Circuit et FCI Secteur Culturel était invités à participer à une réunion au Cabinet du Ministre Franck Vandenbroucke suite à la décision de fermeture de la culture prise lors de la réunion du CODECO du 22 décembre dernier. Le communiqué de presse qui en suit est à retrouver ici. Les fédérations y demandent “La convocation immédiate d’un nouveau CODECO pour annuler la décision de fermeture de la culture avant la reprise de toute discussion”.

– La réunion n’aurait pas donné lieu à une réponse favorable, Franck Vandenbroucke a rejeté la demande de réouverture. Lire les réactions des fédérations ici. Le ministre propose une nouvelle réunion dès mardi 4 janvier pour présenter un plan de réouverture progressive avec tout un ensemble de conditions.

Le Conseil d’Etat fait réouvrir les théâtres grâce au recours introduit par le producteur Mathieu Pinte.

– Un Conseil des ministres restraint (Kern) se tient en soirée, la décision tombe à 22h :  les salles de spectacles, théâtres, cinémas vont pouvoir rouvrir avec les conditions qui prévalaient avant le CodeCo du 22 décembre, soit un maximum de 200 personnes, assises avec des masques et possédant un Covid Safe Ticket valable. Lire plus ici. Un Comité de concertation électronique se tiendra ce mercredi 29 décembre 2021 en vue d’une réouverture du secteur culturel, et pour valider la décision du Kern.

– A consulter : Georges Gilkinet à propos du Codeco : “Tirons-en les leçons dans notre façon de fonctionner”.

– A consulter : Comité de concertation: les leçons d’un gigantesque couac.

– A consulter : Reprise progressive des activités culturelles, ce que propose le ministre Frank Vandenbroucke

Le mercredi 29 décembre

Le Comité de concertation confirme la réouverture des cinémas et des théâtres. Le secteur de l’événementiel peut également reprendre ses activités. Un nouveau Codeco aura lieu la semaine prochaine afin de mettre sur la table ce qui a été discuté mardi matin entre le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke et le secteur culturel sur les protocoles.

La semaine du 3 janvier

– Une proposition de baromètre a été faite par Frank Vandenbroucke à la culture en ce début de semaine. Un baromètre qui ne semble pas satisfaire le secteur qui prépare une contre-proposition.

Une jauge proportionnée, des mesures compréhensibles, un critère unique d’activation… Voici la nouvelle proposition de baromètre du secteur culturel. Un nouveau Codeco est prévu le 6 janvier. Issu de cet article : “On ne devrait pas rouvrir ce jeudi le débat sur les mesures concernant la culture, complète un observateur fédéral. Ni Alexander De Croo (Premier ministre, Open VLD), ni Frank Vandenbroucke (ministre fédéral de la Santé, Vooruit) ne semblent le souhaiter. On va simplement confirmer la date de la rentrée scolaire et valider les décisions de la Cim Santé publique. On est parti pour un Codeco assez vide, en fait. On a le sentiment de se déplacer au palais d’Egmont (là où aura lieu le Codeco en présentiel, sauf pour Elio Di Rupo) pour rien.”

– A lire : Après la bronca de la culture, le Codeco s’annonce plutôt calme : voici ce qui est sur la table.

Le jeudi 6 janvier 14h30 : la conférence de presse du Codeco. A lire : Alexander De Croo présente les décisions du Comité de concertation.

ARTICLES SIMILAIRES